04 janvier 2005

- Aucun élu du peuple ne devrait pour lui-même
  convoiter des richesses ou amasser des biens
  qu'un seul concitoyen n'aurait encore acquis.

-  Tout ça, c'est qu'du blabla !
   C'est pas très réaliste !
   Au bûcher, les gauchistes,
   et leur idéalisme !

-  Non, c'est du rêvalisme, et la rêvalité est une réalité.

-  Mais ... qu'est-ce que ça veut dire ? 
   Mais ... qu'est-ce que tu racontes ?

-  Une réalidéalité. C'est pourtant clair ...

Posté par blang à 18:59 - - Commentaires [10] - Permalien [#]


Commentaires sur - Aucun élu du peuple ne devrait pour lui-même

    Belle définition idéale de l'élu.
    Une maxime alexandrine et poétique.
    C'est la bonne idée et la bonne phrase,
    à supposer qu'on puisse qualifier ainsi
    l'éclat toujours intempestif du verbe !

    Posté par Loic M, 04 janvier 2005 à 19:46 | | Répondre
  • ... Et après, on passe des alexandrins aux bouts rimés, puis aux jeux de mots lacaniens. Une jolie blanguerie (= blang qui rit !)

    Posté par solidarité, 08 janvier 2005 à 10:30 | | Répondre
  • Lacan n'a fait qu'en parler, ces "jeux de mots" étaient là bien avant lui, ils sont dans la langue. Bon, lalangue, si vous voulez.

    Posté par Mat, 08 janvier 2005 à 17:24 | | Répondre
  • Un message qui se modifie
    Au fil des commentaires ou
    Par anticipation de ceux-ci.
    Très intelligent.
    Très marrant.

    Posté par Loic M, 09 janvier 2005 à 13:40 | | Répondre
  • Mais peut-être pas très honnête. Le message a été modifié après celui de Loïc, le 4.

    Posté par Blang, 09 janvier 2005 à 14:52 | | Répondre
  • Ouais, ouais, on a bien vu l'entourloupe !
    Une malhonnêteté avouée est-elle encore malhonnête ?
    (vous avez trois heures.)

    Posté par ciparla, 10 janvier 2005 à 14:11 | | Répondre
  • C

    Un reve?Une realite?Ceux qui s'expriment ici existent ils?

    Posté par charles, 10 janvier 2005 à 21:50 | | Répondre
  • Je ne peux pas parler à la place des autres, mais pour moi-même, je crois que oui.
    Je rêve, donc j'existe. C'est une réalité.
    Une réaqualité ...

    Posté par Blang, 11 janvier 2005 à 18:14 | | Répondre
  • J'aime bien "rêvalité".
    On y entend "rivalité" entre "rêve" et "réalité" deux mots qui sont vains à se séparer de l'autre,
    comme tous les rivaux, d'ailleurs.

    Posté par Loic M, 14 janvier 2005 à 13:23 | | Répondre
  • C'est quand on imprime qu'on existe.
    Quand on exprime, on insiste.

    Posté par Mat, 23 janvier 2005 à 00:22 | | Répondre
Nouveau commentaire